La lettre A

a.png b.png  c.png  d.png e.png f.png g.png h.png i.png j.png k.png l.png m.png
n.png o.png p.png q.png r.png s.png t.png u.png v.png w.png x.png y.png z.png

3.png______________________________________________________________4.png

a2.png

allez à la page : page1.png page2.png

1.png______________________________________________________________2.png

3.png aventuriers.png4.png

02aventurierpasse1.jpgEditeur : Trévise

Recueil de Nouvelles :
22.png Livre – écrit en 1963
reedition.png en 2006 (Bartillat) « Les Chemins de l’Aventure »

Les personnages historiques évoqués : Spartacus – Jeanne de Clisson – Arnaud de l’Archipètre – Pierre de Giac – Gilles de Rais – Ludovic Le More – César Borgia – Bussy d’Amboise – Henri de Guise – Stenka Razine – Brincourt – Miguel de Mañara – Marion du Faouet – Mandrin – Maurice de Saxe – Cagliostro – Maison-Rouge – Georges Cadoual.

Traduit en 2 langues: russia.gif Russe eslovenia.gif Slovène

02Aventuriers_2

monlivre.png

l’édition J’ai Lu de 1978

voir le diaporama des personnages : galerie

voir la publication originale dans les magazines, de certaines de ces nouvelles : presse

1.png______________________________________________________________2.png

3.png aldo.png4.png

etymologie.pngPrénom d’origine allemande, venant de l’adjectif ALD signifiant « l’ancien » – se fête le 26 avril 

extrait.png Aldo Morosini est né le 3 septembre 1883 à Venise (Il a 35 ans en 1918 quand il rentre à Venise après la guerre), voici la première description physique lu dans « Le Boiteux de Varsovie » :

 » Prenant une paire de brosses en écaille, Aldo entreprit de discipliner ses épais cheveux noirs où se mêlaient déjà, vers les tempes, quelques fils d’argent pas vraiment déplaisants auprès de sa peau mate plaquée sur une ossature arrogante qui eût convenu à un condottiere. (—) Seuls ses yeux, d’un bleu d’acier tirant parfois sur le vert dans la colère, toujours insouciants et facilement moqueurs, gardaient toute la jeunesse comme ses dents blanches que découvrait à l’occasion un sourire insolent.  »

genealogie.png

Père : Prince Enrico Morosini – vénitien, décédé en France dans la forêt de Rambouillet chez la duchesse d’Uzès (date?)
Mère : Princesse Isabelle de Montlaure – française, originaire du Langedoc, assassinée en 1917 par empoisonnement.

Epouse : Lisa Klederman – Suissesse d’origine autrichienne qui fut d’abord sa secrétaire sous la défroque de Mina Van Zelden !
Enfants : Les jumeaux Antonio et Amélia, nés en  1926 – Marco, né en 1929 -Lisa fait une fausse couche pendant l’aventure Borgia

Famille Maternelle : la marraine et tante de sa mère, la Marquise Amelie de Sommières
Famille Paternelle : sa grande tante Félicia Morosini, née Orsini (Personnage que l’on retrouve dans « Les Loups de Lauzargues), morte au Palazzo Morosini alors qu’Aldo avait 13 ans!

Compagnon d’aventure : L’archéologue Adalbert Vidal-Pelicorne

Ancêtres Morosini célèbres :
Doge de Venise Marino Morosini de 1249 à 1253 – Francesco Morosini, grand commandant de la flotte vénitienne qui fut également Doge de 1688 à 1694

150pxdogemarinmorosini.png200pxmorosiniconquestofmoreasmedal.jpg

 

1.png______________________________________________________________2.png

 

3.pngannelaure.png4.png

etymologie.pngPrénom composé – Anne d’origine hébraïque « hannah » signifiant « grâce » et se fête le 26 juillet  – Laure d’origine latine « Laurus » signifiant « le lauriers des lauriers » et se fête le 19 Octobre

extrait.pngAnne-Laure de Laudren, marquise de Pontallec,  est née le 27 octobre 1773 à Saint-Malo, voici la première description physique lu dans « Le Jeu de l’amour et de la mort » :

 » Le miroir lui renvoya une longue silhouette dont la robe noire accentuait la minceur, un visage pâle qui venait de perdre les dernières rondeurs d’enfance, une cascade de cheveux blonds plus cendrés encore que d’habitude grâce aux poussières des chemins et, sous des sourcils bien dessinés, des yeux noirs assez inattendus dans ce visage blond. Anne-Laure se regarda avec curiosité comme si elle se voyait pour la première fois… (—) Pour être belle, il aurait fallu d’abord qu’elle ait les yeux bleus. Ces prunelles trop sombres étaient une erreur de la nature due à une aïeule espagnole – les liaisons commerciales entre Saint-Malo et l’Espagne, ont toujours été étroites – et, surtout, il aurait fallu qu’elle soit heureuse! Chacun sait que cela embellit, le bonheur!  »

genealogie.png

Père Armateur de Saint-Malo – décédé
Mère : Marie-Pierre de Laudren – qui reprend l’entreprise familiale.

Epoux : Josse de Pontalec – marquis breton qu’Anne-Laure épousa en 1789 à Versailles. La croyant morte, il épouse sa mère Marie-Pierre pour s’accaparer la fortune Laudren – Joël Jaouen, frère de lait de Josse qu’elle épouse d »but 1823.
Enfants
: Céline, née en 1790, décédée de la variole en 1792 – Elisabeth, sa fille adoptive née en juin 1799

Son nom d’emprunt : Laura Jane Adams, américaine née le 27 Octobre 1773 à Boston , cousine de l’Amiral John Paul Jones

Compagnon d’aventure : Le baron Jean de Batz – Jaouen et Bina, ses serviteurs – Eulalie de Sainte-Alferine dit « Lalie » – Ange Pitou 

 

1.png______________________________________________________________2.png

3.pngalexandra.png4.png

etymologie.pngPrénom d’origine grecque composé de alexein signifiant « repousser » et de andros signifiant « l’homme ou le guerrier » donc « Celle qui repousse l’ennemi » – se fête le 20 mars

extrait.png Alexandra Carrington, née Forbes à Philadelphia le 27 Octobre 1882 , voici la première description physique d’Alexandra lue dans « Les Dames du Méditerranée Express : La fière Américaine » :

 » Il regardait sa femme ôter ses bijoux et les peignes ornés de pierreries qui retenaient la masse de ses cheveux chatoyants, nuancés de divers tons d’or. Lorsqu’elle les libérait, ils ruisselaient le long de son cou mince et gracieux, de ses épaules dont elle n’ignorait pas la perfection satinée, et l’enveloppaient d’une parure vraiment royale en complet contraste avec ses yeux d’un noir profond, son teint d’une blancheur mate et ses belles lèvres pleines ouvrant sur des dents sans défaut. »

genealogie.png

Parents : Colonel Forbes, attaché militaire, mort en 1899 au siège de Pékin par les Boxers – Virginia Forbes

Epoux : Jonathan Lewis Carrington, attorney général de New-York qu’elle épouse le 20 octobre 1901. Elle lui donnera entre 1905 et 1918 six filles et un fils!

La Famille : Les Forbes : l’oncle Stanley Forbes – la tante Amity née Forbes qui épouse Nicolas Rivaud à Paris à l’été 1904 – Cordélia née Hopkins, duchesse de Fontsomme – elle épouse Jean de Fontsomme à Paris fin décembre 1904

Compagnons d’aventures : Antoine Laurens, peintre et agent-secret et Pierre Bault, interprète en Chine puis conducteur de Sleeping – qu’elle rencontrent pendant les 55 jours de Pékin en 1899 / Ses amies américaines devenues européennes : la marquise Dolly d’Origny née Ferguson et son mari français Pierre - la comtesse Elaine Orseolo, née Chandler et son époux vénitien Gaetano / Son ami : Le marquis de Modème

Petite précision sur le personnage Jean de Fontsomme qui pourrait donc être un descendant de Jean de Fontsomme, mari de Sylvie de Valaine, le personnage de Secret d’Etat – sa mère se nomme Caterina Morosini donc parente d’Aldo Morosini de la série « Le Boiteux de Varsovie » = Connection entre 3 romans de Juliette !!!!!!

 

1.png______________________________________________________________2.png

haut.png

 



4 commentaires pour « La lettre A »

  1.  
    Hélène
    26 avril, 2010 | 15:58
     

    Encore un gros boulot qui démarre !! On en avait parlé ;o) Très patique en fin de compte :o )) Bravo, belle mise en route !! :o )) @+++ Gros bisous

  2.  
    Hélène-Danette
    16 août, 2011 | 14:35
     

    J’aime beaucoup « la petite précision » sur Alexandra ;) Oui c’est vraiment une grande famille que les personnages de Juliette ! On les retrouve par « clin d’oeil » de génération en génération ! Merci Fred ;)

  3.  
    james waldorf
    16 mai, 2012 | 14:56
     

    j’adore ce site ! seulement le dernier en route des morosini n’est plus … penser a modifier !

  4.  
    23 mai, 2012 | 23:39
     

    Qu’il est bon d’avoir de tel visiteur! Un grand merci James pour le compliment et pour l’info :D
    Je mets à jour de suite, merci

    Dernière publication sur la bibliographie de Juliette Benzoni : Archives 2016

Laisser un commentaire